Cybersite

CONTACT
 
  Un peu de géographie  |  
Un peu de géographie

Creys Mépieu, qui s'étend sur une superficie de 2898 ha, est tout entière comprise dans la petite région géographique de l’Isle Crémieu, située face au Jura méridional, dont elle est séparée par le Rhône.

Elle a le même sous-sol composé de roches calcaires jurassiques qui n’ont pas toutes la même dureté. Les plus tendres, marneuses, ont été usées par les eaux qui y ont creusé des bassins. Au cours de la dernière période glaciaire, les glaciers qui recouvraient tout le plateau ont usé les sommets et laissé des dépôts fertiles dans les creux, pour donner  parfois des sols imperméables qui sont devenus des étangs ou des prés marécageux. Des moraines, reconnaissables à leur sol argilo-marneux avec des cailloux ronds plus ou moins gros, constituent d’autres collines de faible hauteur. Le sous-sol calcaire très présent a permis l'exploitation de carrières jusqu'aux environs de 1914. La plus importante, située aux Briches  sur les hauteurs de Creys, était exploitée pour l'extraction de la pierre lithographique utilisée en imprimerie. Les restes d'un four à chaux sont encore visibles au bord du chemin.    


La carrière des Briches

 

D'autres sites servaient à extraire les pierres à bâtir, toujours aux Briches, sur le versant nord de la colline, mais aussi à Daleigneu, au lieudit La Molière.

 La commune présente ainsi un relief vallonné : dépressions séparées par des lignes de hauteurs  qui dépassent parfois 300 mètres d’altitude.

Le point le plus élevé se trouve près du château d’eau de Pusigneu et atteint 336 mètres.

La partie la plus basse, sur les bords du Rhône à Malville est à 204 mètres. C'est à Malville également que le Rhône se resserre pour ne mesurer plus qu'une trentaine de mètres de largeur au défilé de Malarage. Le village de Creys est à 260 mètres, celui de Mépieu à 250 mètres.

 


Le four à chaux

 

 

 

Les hauteurs dominent le Rhône   et la plaine de  Malville où elles tombent en falaises abruptes. Celles-ci continuent le long de la route de Malville à La Gorge. Plusieurs grottes ont été creusées par les eaux  dans ces parois calcaires : la grotte dite “de Lourdes” à Mérieu, et surtout la grotte de Malville. La plaine qui s'étend de Malville et Faverges a un sous-sol différent, constitué   de  graviers  ou de sable. Sa valeur agricole est faible, surtout par temps de sécheresse mais elle est  bordée le long du fleuve par une plaine alluviale fertile.

La grande diversité des milieux naturels rencontrés sur l’ensemble de la commune : étangs, collines, bois, marais, falaise, pelouses sèches, en fait une zone à la flore et à la faune riches et diversifiées. Plusieurs espèces animales ou végétales présentes sont d’ailleurs protégées, et une Réserve Naturelle Régionale de 160 ha a été créée en 2008 à Mépieu.

Le défilé de Malarage

 
CREYS MEPIEU, Village du Nord-Isère - 1 601 habitants - superficie de 28,99 km² - altitude mini 204m, maxi 336m m.